Menu principal
Accueil
Présentation
Compétences
Publications
Recherche
Partenaires
Enseignement
Nous contacter
News
Fermentation Version imprimable Suggérer par mail
L’Unité de Biotechnologie dispose des outils lui permettant d’aborder tant la sélection, l’isolement et la caractérisation de souches microbiennes (levures, bactéries), présentant des intérêts industriels particuliers. La propagation à grande échelle de microorganismes est possible dans une salle de propagation répondant aux normes G.L.P et disposant d’une autorisation d’exploitation au niveau de sécurité BL 2.
Les propagateurs ( Fermenteurs ) de 2 à 200 litres utiles et les unités de séparation solide / liquide (centrifugeuses semi-continues, microfiltration) permettent en effet la mise au point de milieux de culture, la détermination des conditions optimales de croissance et la réalisation de productions de matériels biologiques (enzymes, biomasse, métabolites, protéines recombinantes) à l’échelle pilote.
Son expérience en physiologie cellulaire, en technologie de propagation, en développement de réacteurs et son réseau informatique lui permettent d’aborder des procédés batch, fed-batch ou continus avec une grande traçabilité.
Parmi les procédés continus, les nouvelles technologies avec recyclage cellulaire pour la production de métabolites secrétés et les cultures en systèmes immobilisés hétérogènes sont abordés.

Dans ce cadre particulier, l’inclusion de microorganismes dans différentes matrices ( Alginate, polyvinyl alcool …), de même que la colonisation de supports ( charbon actif, céramique, billes d’ Argex , verres poreux …) sont étudiés.

La mise en réacteur de tels systèmes à cellules immobilisées a été appliquée dans les secteurs de la chimie fine ( métabolisation de médicaments), de l’alimentaire (fermentation continue de jus de pomme et de la production de vinaigre…) et de la bioépuration ( dénitrification d’eaux de captage et bioépuration de gaz) au cours de différents programmes de recherche.

L’infrastructure analytique de L’Unité de Biotechnologie permet de déterminer tant les cinétiques de croissance des microorganismes que les cinétiques de production de métabolites et d’enzymes et de consommation d’agents polluants (nitrate, matières grasses, xénobiotiques …). La maîtrise en procédés a également permis le développement de réacteurs enzymatiques ( ex : lipases …).

Parmi les microorganismes les plus utilisés ( classe de risque maximum 2 est autorisée dans l’Unité) , nous pouvons citer : E. coli, Bacillus sp, les bactéries lactiques ( Lactobacillus, Lactococcus, Carnobacterium, Oenococcus oeni, Bifidobacterium ), Pseudomonas, et Pichia pastoris.

Des propagations d’OGM sont également abordées en collaboration avec des laboratoires spécialisés en génie génétique à des fins de productions de protéines recombinantes en assurant les mises à l’échelle des procédés , l’amélioration et l’étude de la stabilité des constructions génétiques en collaboration avec les laboratoires d’origine, et l’optimisation de son expression.
 

Copyright UBT 2007